Extrait des besoins pour la planification de la production


L’ entreprise produit plusieurs modèles de robots sur une seule ligne de production. La ligne de production est donc aménagée en fonction du modèle à produire. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’autres activités de production ; il peut y avoir :

  • La fabrication de pièces

  • L’emploi de ressources pour monter un prototype
  • ….

La production est de type « discrète » et en capacité « finie ». la taille des lots est influencée par

  • la demande (commandes, prévisions, plan industriel et commercial)

  • les délais

  • les ressources

et va alimenter le stock disponible à la vente.

La méthode de planification est donc le « make to stock » (MTS).

La planification

La fonction de production de l’ERP devra intégrer la logique MRP2 afin de permettre de répondre à 3 questions fondamentales :

  • que produire ?

  • quand produire ?

  • quelle quantité produire ?

L’application permettra de suivre les 4 étapes MRP2 :

  • plan industriel et commercial (PIC)

  • plan directeur de production (PDP)

  • calcul des besoins nets (CBN)

  • planification (jalonnement des approvisionnements et calcul des ressources)

Le PIC est établi à partir du carnet de commandes et des prévisions sur un horizon d’un an maximum. Il peut être revu en cours d’année. Le PIC est donc alimenté conjointement par des données venant des fonctions CRM et gestion des commandes clients de l’ERP. Il peut être introduit dans l’ERP par saisie manuelle ou importation d’un document Excel. Il doit également être possible de l’ajuster.

Le PDP reprend les éléments du PIC et les adapte à la réalité du moment en prenant en compte le carnet de commandes et les prévisions sur un horizon limité à une période. Il doit permettre de satisfaire la demande des clients (date de mise à disposition) en définissant une taille de lot à produire.

Le CBN calcule les quantités et dates de disponibilité des composants déterminés par la planification, en fonction des ressources disponibles dans une période donnée.

L’outil de CBN doit permettre d’émettre plusieurs hypothèses de planification, en faisant varier les paramètres de taille de lot, date de disponibilité, choix de ligne de production. Ces hypothèses pourront être mémorisées afin de permettre un retour à une hypothèse antérieure. Chaque hypothèse permettra une évaluation du coût du lancement en ressources et achats.

La validation d’un plan de production déclenchera les propositions d’achat et de réapprovisionnement, qu’il conviendra de valider pour passer au lancement de la production.

L’entreprise souhaite disposer d’un interface visuel (diagramme de Gantt) et interactif, c’est à dire permettant des ajustements du jalonnement par glissement sur le diagramme lui-même. Les modifications réalisées via l’interface graphique ajusteront les informations de l’ordonnancement.

Le suivi en atelier se fera au niveau des opérations critiques pour la traçabilité.

Ne ratez pas un article

rss_wp

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *