5. Le cycle de vie des produits / services.


Lorsque entreprise industrielle recherche un ERP, elle est souvent confrontée à la problématique de la gestion du cycle de vie de ses produits (Product Lifecycle Management). Doit-elle rechercher un ERP disposant des fonctionnalités internes ou envisager l’acquisition d’un produit de PLM externe, compagnon de l’ERP ?

Un problème identique se posera au sujet la fabrication des produits ; l’ERP doit-il être capable de traiter les données de production en temps-réel ou est-ce le rôle d’un MES (Manufacturing Execution System) ?

Le PLM met l’accent sur l’innovation produit et est conçu pour aider les industriels à concevoir, développer et lancer des produits correspondant aux attentes du marché. Son rôle est aussi de suivre, entre autre, les évolutions et les modifications durant tout le cycle de vie produit.

L’ERP s’oriente plus sur la planification de la production, l’enregistrement des résultats en vue d’optimiser la planification et la gestion du cycle d’exécution

Le MES joue un rôle important en exécutant les fabrications en temps réel, et en aidant les fabricants à améliorer leur entreprise et augmenter la rentabilité des produits. Il collecte en temps réel les données de production pour les analyser et améliorer l’ordonnancement, la qualité, la production…

En n’étant pas limité à la phase de design, le PLM gère l’ensemble du cycle de vie produit (suivi qualité, mise sur le marché, support après-vente…). Pour atteindre son plein potentiel il doit s’intégrer de plus en plus avec les logiciels des phases de production et de fabrication, en particulier l’ERP et le MES. Les informations à partager sont nombreuses entre les nomenclatures des produits, les gammes opératoires, le suivi des exigences, la traçabilité, les opérations, les éléments de production… si on souhaite avoir « une seule version de la vérité ».

Pour les entreprises de services, (comme les sociétés de services informatiques, les bureaux d’études,…), la maîtrise du cycle de vie met en œuvre des ressources marketing, de gestion de projet, de gestion de version, de comptabilisation et d’analyse des prestations, de support,…

L’intégration de plus en plus poussée de ces logiciels spécialisés s’inscrit parfaitement dans le concept d’ « Industrie 4.0″ dans lequel l’entreprise se présente comme un système global interconnecté, dans lequel systèmes, logiciels, machines, produits, services communiquent en permanence.

Ne ratez pas un article

rss_wp

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *